Journée Portes Ouvertes MADE iN Samedi 26 Novembre de 9h à 13h
Info et inscription
Contact

Divines, Documentaire BCCN3 / 2020-2021

Divines, Documentaire BCCN3 / 2020-2021

Divines

Un documentaire de Guylaine Melo Sexeira et Elisa Sibert,
étudiantes en Bachelor Communication et Création Numérique

 

Nous assistons à une transformation, le genre se métamorphose dans sa déconstruction et dévoile ainsi ses petites astuces make up mais aussi les grands secrets tabous du rejet des minorités sexuelles. On interroge le mot “queer” et la diversité de ses manifestations individuelles au-delà des tendances du phénomène sociétal et médiatique trop à la mode. La rigoureuse autodérision, dont seul les concernés ont à la fois le droit et le secret, est un élément des plus fins et drôles, il dynamise le récit et désacralise toute velléité (mélo)dramatique. Un des éléments les plus réussis est sans doute le travail de montage : une diversité de personnages apparaissent dans leur habitat naturel, pour donner leur vision de la “queer attitude”. Au milieu de ces épisodes une transformation s’opère, face à nous, comme pour convoquer le pouvoir fétichiste des apparences et leur fascination hypnotique. Dans cette perspective le genre devient un concept instable, liquide et par moments insaisissable. Quelque chose d’introspectif se produit du simple fait que les individus interrogés répondent sans doute à des questions précises mais que le spectateur ne connaît pas, cela affirme la théâtralité de leur démarche souvent comme une mise à nu non pas des corps eux-mêmes mais de nos propres préjudices.

 

 

« J’ai rencontré un drag sur les quais cet été ».

 

Voilà l’argument avancé par Guylaine lors de l’annonce du sujet de notre documentaire, et il se suffisait à lui-même. Tout le monde a probablement déjà vu passer une bande-annonce de RuPaul’s Drag Race sur sa page d’accueil Netflix, ou simplement entendu parler de drag queen. Est-ce que tout le monde sait vraiment la définir ? Et y a-t-il vraiment une définition ? Nous avons pour cela ouvert le Petit Robert, qui nous parle d’un anglicisme désignant un travesti masculin très maquillé et vêtu de manière voyante ou extravagante. Nous sommes parties à la rencontre des premières concernées pour vérifier cette définition. À travers les témoignages de trois générations de drag queens et d’une artiste queer, ce film mettra en lumière leur activité en tant que loisir, en tant qu’évasion de l’identité et de la personnalité, mais aussi sur un plan plus spirituel. Nous nous pencherons sur leur personnage de drag, mais aussi sur leur vie en-dehors des paillettes, des bars et des quais du Rhône, sur lesquels on fait les rencontres les plus inopinées.

 




Made in SML sur WhatsApp