Tina Remiz rencontre les BCCN

Publié par le New York Times, le dernier projet de Tina Remiz révèle son approche très ouverte de la photographie. C’est sur Instagram que la photographe demande des témoignages sur la vie quotidienne un an après l’annexion de la Crimée par la Russie. Tina Remiz travaille ces images issues des 2 côtés, russe et ukrainien, et les superpose pour créer une 3e image. Surréaliste dans sa forme, pacifique dans son geste.

C’est en anglais que la jeune anglaise d’origine Lettone est venue présenter son travail et son parcours aux étudiants de Bachelor Communication et Création Numérique (BCCN) de MADE iN. Portraits photographiques dans le cadre de projets personnels ou commande d’images pour des besoins de communication, Tina Remiz a éclairé de son expérience les dilemmes et les conditions de travail d’un photographe.

Un étudiant de BCCN aura peut être l’occasion d’approfondir ce travail auprès d’elle en juin prochain, lors d’un stage d’un mois.

Article : Elise Morsetti

Publication: novembre 22, 2015

D'autres actualités