Admission 2022 : les candidatures sont ouvertes : bachelors, licence, classes préparatoires
Candidature en ligne
Contact

Perspective chinoise

Perspective chinoise

Cette représentation des bords de Saône et de la colline de Fourvière est un travail collectif inspiré des techniques mises en œuvre dans la peinture chinoise pour suggérer la succession des plans du paysage, dans la hauteur et dans la profondeur.

Les étudiants, dispersés entre les terrasses de MADE iN ont proposé plusieurs croquis d’observation pour intégrer les composantes du paysage et les collines de la Croix-Rousse. En particulier l’alternance des zones bâties et des zones de végétation. Le bâti, de valeur claire, comparé à la végétation plus dense et sombre est lu comme une zone de vide (ou de respiration) qui conduit l’œil dans l’image. De la même façon que les éléments fluides : air, eau, nuées, brouillard constituent un passage entre les éléments statiques : montagne, végétation, bâti, dans le paysage chinois.

Dans un deuxième temps, les étudiants ont dessiné de mémoire les éléments du paysage préalablement observé, sur une bande de papier craft de 3 mètres de long. Ils ont additionné leurs points de vue de façon aléatoire jusqu’à ce qu’ils constituent une re-composition.