Les candidatures sont ouvertes : postulez pour une ou plusieurs formations sur notre plateforme de candidature
Candidater
Contact

La transfiguration du banal

La transfiguration du banal

Les étudiants qui préparent les concours d’entrée aux écoles nationales supérieures d’art et de design doivent, dans certains cas, répondre à une thématique précise. Lors de ces concours, le thème (donné au dernier moment) laisse peu de temps aux candidats pour préparer l’épreuve plastique.

Le travail ici sélectionné répond à une des thématiques données cette année. Nous y voyons des formes abstraites qui suggèrent des sculptures évanescentes dont on ne connaît, à première vue, pas l’échelle. Mais il suffit d’un changement de point de vue et du dispositif d’éclairage pour que les connotations véhiculées changent totalement et permettent une lecture différente. Certaines images évoquent la sculpture abstraite, tandis que d’autres suggèrent des structures gonflables à vocation monumentale, d’autres encore font penser à des luminaires rétro éclairés.

Un simple sac en plastique, — objet pauvre et matière envahissante — photographié avec différentes intentions peut devenir le point de départ pour un projet de recherche plastique. D’une force poétique certaine, il est aussi la preuve que nous pouvons saisir esthétiquement n’importe quel objet, y compris n’importe quel artefact, pour paraphraser Marcel Duchamp.