Les candidatures sont encore ouvertes : postulez pour nos formations sur notre plateforme de candidature
Candidater
Contact

Des qualités protéiformes du déchet

Des qualités protéiformes du déchet

Dans le cadre du cours d’expression plastique, les étudiants des classes préparatoires en Art & Design finalisent un projet qui utilise comme matière première des déchets d’origines diverses. Inspirée du travail de l’artiste Théo Massoulier, cette production est guidée par la volonté de créer des entités hybrides.

Cette dimension composite repose sur les origines des déchets assemblés : végétaux, minéraux, plastiques et métalliques. Les compositions évoquent par ailleurs des entités vivantes inclassables étant donné leur état d’hybridation. L’attention est portée sur les effets lumineux des composantes colorées, mais également sur le fait de dresser l’objet vers le haut pour suggérer le vivant, donnant ainsi un aspect de légèreté.

Les sculptures proposées sont de dimensions restreintes, délicates, fragiles et font également l’objet d’un traitement photographique qui cherche à leur donner le statut d’objets précieux, tel des bijoux.

Des qualités protéiformes du déchet