Comment intégrer un IAE, Institut d’administration des entreprises ?

Un Institut d’administration des entreprises (IAE) dispense des formations spécialisées dans le domaine de la gestion et du management équivalentes à celle d’une école de commerce mais directement au sein d’une université dont il dépend.

Autrement appelés « écoles universitaires de management », les IAE bénéficient d’une certaine autonomie (financière, pédagogique, fonctionnelle ou stratégique) au sein des universités. Ils se positionnent comme les « grandes écoles » de l’université avec pour mission le développement de la recherche et de la formation en gestion sur un modèle inspiré des business schools à l’anglo-saxonne.

Intégrer un IAE dépend du niveau de la formation visée qui peut aller de la licence au master 2 mais l’admission passe généralement par un dossier de candidature, les résultats de tests spécifiques (TAGE, SIM ou autres) et peut inclure un entretien de motivation du candidat.

Qu’est-ce qu’un Institut d’administration des entreprises (IAE) ?

La création des Instituts d’administration des entreprises remonte à l’année 1955, sur le modèle des Business School anglo-saxonnes. Leur objectif était à l’origine de répondre à la volonté des professionnels, notamment les ingénieurs, les médecins et juristes, d’acquérir une double compétence en gestion et management. A l’heure actuelle, les étudiants autant que les professionnels peuvent les intégrer et les IAE ont d’ailleurs trouvé leur place dans le système LMD.

Ainsi, les Instituts d’Administration des Entreprises sont désormais rattachés aux universités et sont en mesure sur leur expertise dans les domaines de la gestion, sur leur corps d’enseignants-chercheurs ainsi que leurs partenaires au niveau international.

Néanmoins, ils gardent leur autonomie administrativement et financièrement, ce qui leur permet de faire appel à des intervenants extérieurs, qui appartiennent au monde professionnel et de conclure des partenariats avec les entreprises locales.

En France, on dénombre 32 Instituts d’Administration des Entreprises et depuis leur création, plus de 470 000 étudiants en sont sortis diplômés.

L’offre de formation en IAE

Auparavant, les Instituts d’Administration des Entreprises délivraient surtout le Master Professionnel d’Administration des Entreprises (MAE) mais leur offre de formation s’est considérablement étoffée, leur permettant ainsi de délivrer près de 800 diplômes de Master 2. Certains établissements intègrent également des étudiants dès le niveau licence, le plus souvent en L3 mais également en première année (L1) pour quelques-uns d’entre eux.   

Orientées principalement à l’origine vers les sciences de gestion et le management, les offres de formations proposées se sont fortement élargies et concernent aujourd’hui des domaines variés, comme le marketing, la finance, les RH, la comptabilité, le contrôle de gestion, le management public, les affaires internationales, les achats, la logistique…

Toutes les programmes sont dispensées en formation initiale et incluent des périodes de stage en milieu professionnel mais de de plus en plus de formations sont également accessibles en alternance pour faciliter l’insertion professionnelle des candidats.

Quels enseignements en IAE ?

Les IAE dispensent le même type d’enseignements qu’en école de commerce et s’appuient ainsi sur une sélection des candidats à l’entrée, avec un effectif moyen adapté pour chaque formation et un encadrement renforcé caractérisé par sa proximité avec le monde professionnel et son ouverture sur l’international.

Pour autant, ces établissements s’inscrivent dans les valeurs du système universitaire français : ils délivrent diplômes nationaux et d’université et leurs frais de scolarité sont moins élevés et restent dans l’échelle universitaire. Ils offrent par ailleurs de bons taux d’insertion professionnelle à l’issue de leurs formations.

L’admission en Institut d’administration des entreprises se fait en général en niveau licence (L3) mais passe plus souvent par une première année de master (M1) ou une deuxième année de master (M2). Pour autant, certains établissements proposent un cycle complet de licence dès la L1 mais ils sont plus rares.

Déroulement des études dans un IAE

Dans un Institut d’Administration des Entreprises, la majorité des formations suivent des objectifs professionnalisants : il s’agit de permettre au diplômé de s’insérer dans l’emploi et les cursus laissent la part belle aux stages.

De plus, la pédagogie est très active : études de cas, jeux de simulation, gestion de projets… Ces établissements disposent aussi généralement de « junior entreprises » qui permettent aux étudiants de remplir de réelles missions professionnelles pour des clients.

Dans le but de préparer l’insertion professionnelle des étudiants et favoriser l’acquisition de compétences en entreprise, les formations dispensées par un IAE intègrent généralement une ou plusieurs périodes de stage en milieu professionnel.

Même si les IAE s’organisent en réseau et partagent des valeurs communes, les cursus et les formations diffèrent selon les établissements : il est donc nécessaire de se renseigner auprès de chaque IAE afin connaître les programmes de formation proposés, les niveaux et conditions d’admission.

Quels sont les niveaux de formation en IAE ?

Les formations post-bac

S’ils constituent à ce jour une exception, certains IAE proposent des formations accessibles aux candidats titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme de niveau équivalent (du type DAEU, Diplôme d’accès aux études universitaires).  

Il s’agit de formations de licence Administration Economique et Sociale (AES) ou de licence Economie-Gestion accessible en première année L1 et dispensée sur un cycle complet de trois années.

L’inscription en Institut d’administration des entreprises passe alors par la plateforme Parcoursup.

Les formations après bac+2

Il existe de plus en plus d’IAE proposant d’intégrer des étudiants en licence à partir du niveau bac+2, soit pour les candidats titulaires d’un diplôme de BTS, DUT ou Licence 2.

Les étudiants diplômés du BTS Comptabilité Gestion ou du BTS Commerce international délivrés par MADE iN Sainte Marie Lyon peuvent ainsi intégrer un IAE en niveau licence.

L’admission passe par un dossier de candidature et souvent un entretien de motivation qui permet aux candidats d’intégrer une troisième année (L3) de licence Administration Economique et Sociale (AES) ou de licence Economie-Gestion.

Il s’agit le plus souvent pour les candidats d’obtenir un diplôme reconnu de niveau bac+3 permettant de poursuivre leurs études en master au sein d’un IAE. 

Les formations après bac+3

C’est le niveau originel de recrutement des Instituts d’Administration des Entreprises et tous les établissements proposent donc cette voie d’entrée. Il s’agit pour les candidats d’intégrer une première année (M1) ou une deuxième année (M2) de master.

L’admission en master d’IAE est ouverte aux étudiants titulaires d’une licence universitaire générale, d’un Bachelor ou de toute autre formation reconnue de niveau Bac+3 créditée de 180 crédits ECTS. Elle peut également être ouverte aux sortant de licence pro même si cela est plus rare.

A ce titre, MADE iN Sainte Marie dispense des formations de Licence Sciences de gestion, de Bachelor européen Management et Développement ou de Bachelor Management et Innovation qui permettent à ses étudiants de préparer leur admission en IAE à leur issue.

Le processus d’admission en master passe ensuite par un dossier de candidature et un entretien individuel en cas d’admissibilité pour évaluer les motivations du candidat et l’adéquation de son projet professionnel avec la formation proposée. Le candidat devant obligatoirement joindre à son dossier ses résultats au test Score IAE Message – SIM et certains IAE demandent également de passer le test Tage Mage.

Quelles conditions d’admission dans un Institut d’Administration des Entreprises ?

Il est donc possible d’intégrer un IAE à des niveaux d’études variés, de bac+2 à bac+5 et même post-baccalauréat.

Au niveau Bac+2, les IAE recrutent le plus souvent des titulaires de Licence 2 d’économie et gestion ou AES, de DUT Techniques de commercialisation ou de BTS CI, BTS CG, BTS MUC ou NRC…

Mais les IAE dispensent surtout des formations en première année de Master (M1) accessibles aux titulaires d’un Bac+3 et en deuxième année de master (M2) pour les Bac+4/5.

A ce niveau, il y a une sélection rigoureuse à l’entrée car les IAE veillent à ne former que le nombre d’étudiants requis par les entreprises à l’issue de chaque spécialité. La sélection se fait donc sur dossier, entretien et la plupart du temps, sur réussite d’un test d’aptitude aux études de gestion : TAGE ou SIM (Score IAE Massage).

Tous les établissements utilisent le score IAE Message pour l’admission. Il s’agit d’un test ayant pour objectif de mesurer les aptitudes des candidats dans quatre domaines clés pour les futurs managers : Anglais, raisonnement logique, culture générale, compréhension orale et écrite. Chaque épreuve étant notée sur 100 points, soit 400 points au total. Certains établissements appuient également leur sélection sur les résultats d’autres tests comme le GMAT, le GRE, le TOEIC ou le TOEFL.

Néanmoins, les IAE privilégient les étudiants qui ont un profil diversifié : ce n’est pas obligatoire d’avoir fait des études en économie ou en gestion pour se présenter. Les étudiants en droit, en histoire ou en sciences peuvent aussi avoir leurs chances s’ils ont une très bonne culture générale. Par contre, le projet professionnel doit être précis et très solide.

Est-il possible d’intégrer un IAE à l’issue du Bac ?

Certains IAE proposent des cursus de licence accessible en première année pour les titulaires du baccalauréat ou d’un diplôme de niveau équivalent (type DAEU).

Les IAE de La Rochelle, Nancy, Nantes, Dijon, Gustave Eiffel, Perpignan, Valenciennes, Orléans et Toulouse proposent ainsi un cursus accessible en première année de Licence et qui débouche en trois ans sur un diplôme orienté vers la gestion.

L’admission passe par l’intermédiaire de la plateforme Parcoursup en plaçant l’Institut d’administration des entreprises désiré pour les études dans sa liste de vœux, en position 1 si c’est le choix prioritaire. Il n’y a pas de test de sélection, cependant le nombre de places est généralement limité : un tirage au sort décide de l’admission, d’où l’importance d’avoir un plan B (DUT, autre licence, etc.).

Seule la Licence 1 proposé par l’IAE Gustave Eifel nécessite un test de sélection : les effectifs sont limités et l’enseignement est très rythmé, dans l’esprit d’une « classe préparatoire universitaire ». Certains IAE proposent également un parcours renforcé en L1 avec une sélection à l’entrée.

Quels sont les atouts des Instituts d’Administration des Entreprises ?

Du fait de leur ancrage universitaire, les IAE présentent de très nombreux d’atouts :

  • Les frais de scolarité sont plus abordables, comparés aux tarifs des écoles de management privées ou consulaires.
  • Les étudiants ont des profils très diversifiés, que ce soit au point de vue social, culturel et disciplinaire. D’ailleurs, les IAE accueillent de plus en plus d’étrangers.
  • Les IAE ont un lien fort avec le monde de la recherche et les enseignants-chercheurs et doctorants qui y sont présents assure un haut niveau d’enseignement.
  • Les IAE délivrent des diplômes d’État (Licence-Master-Doctorat) offrant des possibilités d’équivalence et de poursuite d’études dans l’ensemble du système universitaire en Europe.

Les Instituts d’Administration d’Entreprises proposent des formations professionnalisantes offrant de nombreux débouchés sur des carrières de cadres en entreprise. D’ailleurs, plus de la moitié des diplômés des IAE trouvent un travail en moins de trois mois.

En outre, ces établissements développent de plus en plus des offres de formation en alternance, à l’exemple de l’IAE de Rennes qui a ouvert dernièrement un Master 1 Finance et un Master 2 Marketing en contrat de professionnalisation.

Quels débouchés après un IAE ?

Le but premier d’un Institut d’Administration des Entreprises est l’insertion de ses étudiants dans le monde du travail. D’ailleurs, la grande majorité des diplômés choisissent de se lancer sur le marché de l’emploi et ont accès à des secteurs très variés : Supply chain, Audit, Conseil, Marketing, Banque & Finance…

Mais il est aussi possible de continuer les études après un IAE, en effectuant par exemple une année supplémentaire de spécialisation en Master spécialisé (CGE) ou un MBA. Il s’avère que c’est un choix qui se révèle très productif en termes d’insertion et de carrière.

Enfin, les diplômés qui désirent poursuivre leurs études pour se lancer dans la recherche peuvent choisir de se lancer dans la préparation d’une thèse, soit au sein de leur propre école si celle-ci dispose d’une école doctorale, ou dans une université ou un laboratoire de recherche en lien avec l’entreprise partenaire finançant le salaire du chercheur.