Chaire d’entreprise : Karim Mahmoud-Vintam fondateur des Cités d’Or

« Réinventons l’éducation » c’est le cri du cœur de cet intervenant émouvant ! Chez lui, tout est question de racines : ses origines, ses passions, sa vocation.

Rencontre avec Karim Mahmoud-Vintam

De grands pères tunisiens et bretons, de grands-mères guadeloupéenne et anglaise, le fondateur de l’association “Les Cités d’Or” est un condensé de cosmopolitisme tant social que religieux et géographique. Karim étudie avec passion, avec tant de passion qu’il sera admissible à l’Ecole Normale Supérieure. Pourtant il ne sera pas Normalien, il intègrera dès lors Sciences Po en diplomatie.

Karim Mahmoud-Vintam s’enracine alors dans ses passions aussi bien pour l’audiovisuel que pour les religions. Il l’avoue, la diplomatie officielle n’est pas trop son truc. Ses postes de conseillers au Grand Lyon ou au Forum international sur l’agriculture (FAO) sont pourtant autant d’expériences qui l’aideront plus tard. Il se lance donc dans la production de documentaires sur les questions environnementales, religieuses ou politiques et économiques.

Les origines de l’association “Les Cités d’Or”

Au hasard des rencontres vient alors la question du Sens. Il crée alors «Les Cités d’Or » avec son frère, qui n’a pas connu la réussite scolaire et sociale de Karim. C’est donc le début de l’histoire de cette association dont la finalité est la réinsertion par l’éducation des jeunes en difficulté. Pourquoi  “Cités d’or”, c’est en référence au dessin animé bien sûr mais aussi et surtout pour ces cités : formidables viviers de talents et tristement  aussi de radicalisations.

Donner du sens par l’éducation, éduquer pour donner des clés. Eduquer pour donner conscience de soi, éduquer à convaincre sans manipuler, éduquer à trouver l’info chasser l’intox, éduquer à enrichir humainement son environnement, éduquer pour comprendre les rouages du monde contemporain. Eduquer pour permettre à tous d’être acteur de sa vie.

Formidable témoignage d’un véritable entrepreneur du changement qui nous incite à cerner les enjeux de notre société et à “s’orienter solution et agir” pour la Cité.

Marc-Antoine de Morel, BMRN 3

Publication: mars 16, 2015

D'autres actualités