Qu’est qu’un BLITZ Créatif ?

Le Blitz créatif est un atelier de création intensive de 24h non-stop développé par MADE iN Sainte Marie Lyon, débouchant sur la présentation d’une production devant un jury à la fin du temps imparti.

Il existe des moments dans la vie, où vous assistez aux prémices des Grandes Aventures. Ces évènements qui vont chambouler votre existence, ou celle de vos proches. Et le jeudi 24 novembre 2016 était l’un de ceux-là. Malgré le calme ambiant, je sentais déjà les méninges de certains tourner à plein régime. Il régnait alors une douce agitation dans notre salle. Une douce agitation, comme seul, le calme avant la tempête sait le suggérer. Nous étions là, aux aguets, 22 jeunes prêts à en découdre avec l’épreuve qui les attendaient.

Je n’avais pas vu une telle concentration sur des visages depuis que Frodo ait été chargé de détruire l’anneau unique. Et cette quête lui a pris un an !! Alors que nous, nous n’avions que 24h pour réaliser notre Blitz !! Et bien que… Pardon ? JE ne vous entends pas, vous le savez ? Enfin je veux dire je ne suis que des mots sur une page, donc si vous voulez vous adressez à moi il va falloir parler un poil plus fort. Un ? Bill ? Mais je ne m’app… Non ce n’est pas ça ? M’enfin, il va falloir parler plus fort, allez-y tenez-vous droit et expulsez je vous écoute.

HA UN BLITZ ? VOUS NE SAVEZ PAS CE QU’EST UN BLITZ ? ET BIEN IL AURAIT FALLU COMMENCER PAR LA, ENFIN CHER LECTEUR. VOUS NE M’EN VOULEZ PAS SI J’ÉCRIS UN PEU FORT ? C’EST QUE VOUS M’AVEZ UN PEU BOUCHE LES MAJUSCULES A PENSER A VOTRE QUESTION AVEC AUTANT DE FORCE. ATTENDEZ UNE SECONDE.

Définition du “Blitz créatif”

Un Blitz, et dans nos cas un Blitz Créatif ou Blitz de création, est une épreuve sur 24h dans lequel vous devrez produire une œuvre audiovisuelle en tenant en compte d’un cahier des charges précis qui vous est délivré le jour même de votre découverte du sujet. Cela va sans dire que vous livrez un produit parfaitement fini et exploitable au terme de ce laps de temps.

Pour notre histoire, nous devions y insérer un point de vue subjectif, un travelling, un plan tourné dans l’établissement, des références culturelles, certains critères de présentations bien spécifique, une durée de 5 minutes et enfin un thème bien particulier. Ici, l’enquête. Et à partir de là, tout est allé très vite, vraiment très vite…

Pour nos quatre groupes, le Temps s’est avéré être une maitresse capricieuse en ce jour fatidique. Jouant sans cesse avec nos nerfs et nous poussant dans nos retranchements afin de ne pas perdre nos objectifs de vue. Et pourtant, malgré la pression que nous nous mettions pour rendre nos travaux à l’heure, je pensais, à tort visiblement, que des tensions naitraient de cette expérience. La fatigue, les divergences d’opinions, les caractères individuels, autant de facteurs qui auraient pu influer sur nos humeurs.

Que nenni ! Nous n’étions qu’un. Unis dans un immense tout. Un est tout ! Tout est un ! Voilà qui pourrait d’ailleurs devenir un chouette cri de ralliement. Mais passons. Nous avions une telle envie de réussir, une soif insatiable d’aller au bout de nous-mêmes, un désir de creuser toujours plus loin le filon de nos idées. Que rien n’a pu causer de réelles grosses ombres sur le tableau de notre motivation. Pourtant, entre les ennuis techniques, les pannes, les impossibilités physiques de réaliser tel ou tel plan, les contraintes extérieures, ou simplement la fatigue. Nous avons simplement passé outre ces difficultés afin de les faire passer à « problèmes de secondes zones ». Et dans un dernier coup de collier fiévreux, nous avancions jusqu’au bout du temps imparti.

Ceux sont des équipes épuisées, qui arrivèrent le lendemain matin. Mais bientôt les premiers sourires et coups d’œil complices entre les équipes, vinrent éclipser le nuage de somnolence qui tendait à s’abattre sur nous.

25 Novembre 2016 : 10h25
Les travaux sont rendus, les films sont prêts. Dans la salle, les lumières s’éteignent et le silence se fait. Bercé seulement par les ronronnements du vidéoprojecteur. Puis une musique, et le premier film est lancé. Ça y est, notre aventure est officieusement terminée. Devant la contemplation de nos œuvres, nos sentiments se fondent, on rit beaucoup, on pleure un peu, mais jamais pour de mauvaises choses. Les nerfs lâchent et les esprits se détendent. C’est du bon travail. Peut-être pas d’un point de vue académique, ça nos résultats de soutenance et notre jury nous le diront, mais d’un point de vue humain, c’est une réussite.

Nous avons eu le temps d’apprendre à nous connaître depuis la rentrée, que ce soit par l’intermédiaire de l’école ou au dehors, nous nous connaissions tous. Pourtant, aucune autre épreuve nous a poussé autant les uns vers les autres, que ces dernières 24h. Ces dernières 24h ou vous pouviez entrevoir un bout de l’âme de votre groupe. Qui nous sommes, de quoi sommes nous fait, voilà une des réponses de cette épreuve. Au-delà d’un simple étalonnage de compétences. C’est la beauté de cette aventure humaine qui prime. Une aventure belle et humaine où les participants ne savent pas ce qu’est l’impossible et le repousse sans cesse.

Je sais que cet article commence à être un peu long pour toi cher lecteur, mais je voudrais te donner un conseil avant de partir. Ne cesse jamais d’avoir des idées ! Pose des questions, invente, écris, pense, dessine, cri, lis, balade toi, vis, aime, le monde est un immense terrain de jeu, sers t’en ! Va ! Et n’oublie jamais de garder cet œil qui te caractérise, cet œil qui pétille.

Ton dévoué A.T.H,

Arnold Hoche  – 1ère année de Bachelor Communication et Création Numérique.

 

Nous vous présentons “les Optimistes”, une des productions de ce BLITZ :

 
Publication: décembre 7, 2016

D'autres actualités